Hauts-lieux Details

en arrière

Villa rustica Weilberg avec presse à vin : la production du vin antique

Hauts-lieux de la culture viticole : Palatinat

Dans le vignobles à la lisière du centre de cure et centre régional Bad Dürkheim, un véritable trésor se cache sous un toit rouge. Un ancien pressoir à vin vieux de près de 2000 ans, datant de l’époque romaine. C’est le seul de son espèce entre le sud du Palatinat et la Moselle.

Il a été découvert en 1981 lors des travaux d’excavation réalisés dans le cadre des échanges de parcelles près d’Ungstein et a fait sensation. Avec cette découverte, les archéologues ont enfin pu prouver que les Romains pratiquaient la viticulture sur les pentes du Palatinat.

La grande villa surtout, un peu au-dessus du pressoir, a étonné les experts. L’énorme complexe datant du 1er siècle après Jésus-Christ, construit par un riche Romain de Worms, comportait trois étages. La façade avant de la maison de maître mesurait 70 mètres de long. Le bâtiment mesurait 15 mètres de profondeur et possédait deux ailes latérales saillant vers l’avant. La villa a été le premier grand bâtiment romain trouvé dans le Palatinat et a démontré que les Romains y pratiquaient l’agriculture intensivement. Le domaine couvrait plus de 75.000 mètres carrés et était destiné à la culture des céréales et des raisins.

Les raisins étaient pressés dans trois fouloirs dans une annexe. Les archéologues n’ont compris leur fonction qu’après la découverte d’un antique couteau à émonder, d’une faucille, d’une hache et d’innombrables résidus de semences d’anciens cépages dans et autour des bassins. Une étude scientifique a démontré que les raisins étaient des variétés sauvages, et des précurseurs du Riesling, du Traminer et du Burgunder. Il a également été prouvé que les Romains foulaient les raisins aux pieds.

Les raisins étaient versés dans les deux fouloirs extérieurs et foulés. Le moût s’écoulait vers les bassins centraux en contrebas, où il était transféré dans des fûts. Les experts estiment que 200.000 litres de vin étaient produits ici chaque année. Le 25 octobre 1991, l’antique pressoir a été remis en activité, après une pause d’environ 1500 ans. Dans les bassins de foulage restaurés, les raisins ont à nouveau été foulés et transformés en vin. La viticulture y est redevenue florissante aussi. Un vignoble romain réactivé porte à nouveau des raisins actuellement, mais soumis à un contrôle très contemporain. Chaque année, à la fin du mois de juin, la vie Romaine ressuscite lors de la Weinfest an der Römerkelter.


Drucken Drucken