Hauts-lieux Details

en arrière

Gut Hermannsberg : du Riesling sur une ancienne mine de cuivre

Hauts-lieux de la culture viticole : Nahe

Jadis, du minerai de cuivre était extrait sous les vignobles produisant du Riesling de qualité supérieure aujourd’hui. Car comme le rappelle son nom, le vignoble Schloßböckelheimer Kupfergrube était une mine de cuivre jusqu’en 1901. Cette année-là, l’État prussien a racheté le terrain et y a fondé le Weinbaudomäne Niederhausen.

Les rochers ont été pulvérisés, l’ancienne pente égalisée, des terrasses construites et deux ans plus tard ont été plantés les premiers pieds de Riesling. En 1911 a été produit le premier millésime de qualité exceptionnelle. Mais sa réputation mondiale, le vignoble Kupferberg l’a acquise avec un vin de 1921, un Riesling Trockenbeerenauslese de non moins de 308 degrés Oechsle. Aujourd’hui encore, le Riesling joue toujours le rôle principal dans ce vignoble particulier.

D’après la tradition, la viticulture de la Nahe a débuté avec les Romains. Elle est attestée avant l’an 1128 par un acte. Un registre des biens de l’abbaye de Rupertsberg mentionne pour la première fois la viticulture pratiquée en un lieu appelé Böckleheim. En 1901, l’État prussien a commencé à acheter les terrains rocheux escarpés présentant des falaises. Mais l’époque était difficile pour la viticulture allemande. Les maladies et les parasites comme le phylloxéra ont décimé les vignes. Des domaines viticoles prussiens ont été érigés afin de créer des entreprises devant être des modèles d’économie et de qualité d’excellence, et ainsi, sauver la réputation du vin allemand.

En 1946, lorsque le Land de Rhénanie-Palatinat a repris le domaine, il est devenu un centre de recherche en matière de qualité et d’innovation. C’est ici qu’ont été menées les premières expériences de fermentation à froid, avec des engrais et des bouillies, et qu’a été sélectionné le fameux clone de Riesling DN 500. À ce jour encore, ce clone est connu pour son rendement, le poids élevé de son moût et les vins fruités qu’il produit.

Aujourd’hui, l’ancien domaine viticole prussien s’appelle Gut Hermannsberg, en référence au grand vignoble Niederhäuser Hermannsberg. Depuis 2009, il est la propriété de l’entrepreneur Jens Reidel. Les six vignobles classés Große Lage sont recouverts à 95 pourcents de Riesling. L’ancien bâtiment d’entreprise de 1910 a été rénové et a retrouvé sa splendeur Art Nouveau. En dessous, se trouvent deux caves de 90 mètres de long, dans lesquelles le vin actuel est élevé et renfermant de nombreux trésors. La chambre-forte, à côté de la cave à fûts, recèle des vins datant de 1907.



Contact

GUT HERMANNSBERG GmbH & Co. KG

55585 Niederhausen/Nahe

Tel. : +49 6758 9250-0
Fax : +49 6758 9250-19
info[at]gut-hermannsberg(dot)de
www.gut-hermannsberg.de

Heures d'ouverture

Heures d’ouverture

Du lundi au samedi de 10 à 18 heures
Dimanche et jours fériés sur rendez-vous

Drucken Drucken