Hauts-lieux Details

en arrière

Castell : où le gel a déroulé le tapis rouge pour le Silvaner

Hauts-lieux de la culture viticole : Franconie

Le village franconien de Castell a atteint un jalon de son histoire le 6 avril 1659. Ce jour-là, Georg Körner, intendant du domaine des comtes de Castell, autorisa la plantation de nouvelles vignes au pied de la colline du château. Et pas n’importe lesquels : la veille un messager du village d’Obereisenheim avait livré ‘25 plants d’Österreicher’. De nombreuses archives de Fürstlich Castell’sche Domänenamt expliquent que ces boutures ont été plantées dans le but de les enraciner profondément au terroir. C’est le début d’une histoire formidable, puisque c’est à ce moment-là que le Silvaner entame sa marche triomphale en Allemagne, et en particulier en Franconie.

Le Silvaner fait partie des plus anciens cépages encore cultivés aujourd’hui. L’auteur romain Gaius Plinius Secundus décrit un cépage aux propriétés identiques au premier siècle déjà. Au 17ème siècle, le Silvaner arrive en Allemagne, probablement par la région du Danube, sans doute via des moines cisterciens de l’abbaye d’Ebrach, qui l’ont ramené de leurs fondations, en Autriche, jusqu’à Obereisenheim. Le Silvaner est issu d’un croisement entre le Traminer et l’‘Österreichisch Weiß’. Étant donné son origine alpine, il a longtemps été appelé ‘Österreicher’.

En 1659, les comtes de Castell pratiquaient la viticulture depuis plus de 400 ans déjà, puisque leur nom est cité pour la première fois dans un document datant de 1244, attestant de la donation à l’abbaye d’Ebrach d’un vignoble leur appartenant. Les vignobles de Castell n’apparaissent dans un document pour la première fois qu’en 1266, mais il est peu probable que les souverains aient renoncé pendant près de 40 ans à ce vin produit à leur porte. À la fin du Moyen-Âge, les vignobles se sont développés et le vin est devenu une boisson populaire et un moyen de paiement pour le fermage. C’est à partir de 1600 seulement que ‘le petit âge glaciaire’ provoquera un recul sensible des revenus et une succession de mauvais rendements.

Ce changement climatique, et une autre catastrophe encore, ont ouvert la voie au Silvaner. La Guerre de Trente ans avait en effet ravagé des régions entières et fait disparaître 75 pourcents des 40.000 hectares de superficie plantée de vignes en Franconie. Pour la réhabilitation des vignobles, il fallait des cépages capables de résister à l’hiver, avec un bourgeonnement tardif, afin qu’ils ne soient pas endommagés par le gel nocturne au printemps et une maturation souple, produisant de bonnes récoltes. Le Silvaner remplissait tous ces critères.

L’expérience a été une réussite telle que Johann Chistian Fischer a recommandé en 1791 dans son ouvrage de référence Der Fränkische Weinbau auf dem Felde und im Keller de planter 1 cep de Silvaner tous les 10 ceps. De nombreux viticulteurs ont dû suivre son conseil, car en 1833, Johann Philipp constatait que le Silvaner était aussi présent que ‘le sel dans la nourriture’. Au 19ème siècle, avec l’arrivée des plantations monocépage, le Silvaner a pu renforcer sa position d’ambassadeur des vins de Franconie. Il a été et est toujours planté ici aux meilleurs endroits des vignobles et transformé en très grands vins. Le Fürstlich Castell’sches Domänenamt fait toujours honneur à cette tradition aujourd’hui. Des 70 hectares de vignobles, 40 pourcents sont plantés de Silvaner.



Contact

Fürstlich Castell’sches Domänenamt

97355 Castell

Tel. : +49 9325 / 601 - 60
weingut[at]castell(dot)de
www.castell.de

Heures d'ouverture

Heures d’ouverture

Du lundi au vendredi, de 8 à 18 heures
Samedi de 10 à 16 heures
Autres moments sur rendez-vous


Recommandations hôtels & gastronomie

Weinstall Castell‎

Schloßplatz 3
97355 Castell‎

Tel. : +49 9325 / 98099 - 49
info[at]weinstall-castell(dot)de
www.weinstall-castell.de

Gasthaus "zum Schwan"

Birklinger Straße 2
97355 Castell

Tel. : +49 9325 / 90133
info[at]schwan-castell(dot)de
www.schwan-castell.de

Zehntkeller Iphofen

Bahnhofstraße 12
97346 Iphofen

Tel. : +49 9323 / 844 - 0
info[at]zehntkeller(dot)de
www.zehntkeller.de

Drucken Drucken