Rheingau - Tourisme

Rheingau

Rheingau

Venez marcher sur les traces de Goethe. La Reine Victoria elle-même appréciait le raisin de la région et raffolait des vins du Rheingau.

L’exposition plein Sud des coteaux produit des vins de très haute qualité. Dans le paysage, les vignobles se marient parfaitement aux anciens cloîtres et châteaux. La région viticole du Rheingau s’étend à la rive droite du Rhin vers ce fameux coude (Rheinknie) où, dans sa remontée vers le Nord, le fleuve oblique vers l’ouest sur environ 35 km. Elle inclut les environs de Hochheim et de Lorch.

Le sentier du Riesling et du Rheingau (route du Riesling pour les automobilistes) commence à Wicker am Untermain, traversant tour à tour les charmants villages d’Eltville, d’Östrich et de Rüdesheim, pour finir à Lorchhausen. De l’autre côté du Rhin, on aperçoit d’abord la Rheinhessen avant de rencontrer la Nahe qui se jette dans le Rhin. Au-delà commence la région viticole du Mittelrhein sur la rive gauche.

Le plus beau tronçon du sentier du Riesling est situé entre Eltville et Lorchhausen (signalé par un verre à vin jaune sur fond vert, voir www.rheingau.de ou www.rheingau-taunus-info.de pour obtenir le descriptif précis des sentiers de randonnée).

Un îlot de vin rouge dans une mer de riesling

Qui dit vin du Rheingau, dit Riesling. Environ 80 % des surfaces viticoles sont plantées en Riesling, ce cépage noble produisant des vins aux reflets d’or. À une exception près : les vignobles d’Assmannshausen, qui donnent d’excellents vins rouges (le plus souvent des pinots noirs), qui plaisaient déjà beaucoup à Goethe, Brentano ou Fontane. Assmannshausen vaut le détour, ne serait-ce que pour son musée du scooter (ouvert tous les jours de 9 h à 18 h, sauf le lundi). Un télésiège (www.seilbahn-assmannshausen.de) vous emmène au Monument du Niederwald. Depuis la statue de la Germania, la vue embrasse toute la vallée du Rhin. On pourra ensuite rejoindre Rüdesheim en télécabine ou par le joli sentier qui traverse les vignes. C’est à Rüdesheim que l’on arrive dans la vallée du Mittelrhein classée au patrimoine mondial (www.welterbe-mittelrheintal.de).


Oiseaux mécaniques et Drosselgasse

Avec ses 150 mètres de long, la Drosselgasse de Rüdesheim fait partie des ruelles les plus connues d’Allemagne. Dans cette ruelle, que l’on dit être « la plus joyeuse au monde », on peut même dormir dans des tonneaux, à l’auberge du Lindenwirt (www.drosselgasse.de). L’ambiance est tout autre au passionnant musée de la torture situé dans l’Oberstraße (www.foltermuseum.com, ouvert tous les jours de 10 h à 18 h d’avril à novembre, le week-end de 11 h à 17 h de janvier à mars). Pour se détendre après la visite, on pourra se rendre à la plus grande collection d’automates à musique au Brömserhof (www.siegfrieds-musikkabinett.de), où des oiseaux jaillissent des boîtes à musique en ouvrant le bec et en battant des ailes (ouvert tous les jours de mars à décembre, de 10 h à 18 h). On conseillera également le musée du vin (www.rheingauer-weinmuseum.de, ouvert de mars à octobre) dans le château Brömserburg, de même que la distillerie Asbach.

À la recherche du silence dans l’abbaye et dans la vallée de la Wisper

Loin de Rüdesheim et de son effervescence, l’abbaye bénédictine de Sainte Hildegard est un havre de silence. Elle doit son nom à Sainte Hildegard de Bingen, laquelle a fondé le monastère voisin d’Eibingen. Les sœurs ont fort à faire. L’automne venu, elles font les vendanges à la main pour le vin du cloître. Fin octobre, elles célèbrent la fête d’action de grâces pour les récoltes et sillonnent les vignes en tracteur (journal des vendanges sur www.abtei-st-hildegard.de).

Lorch est contourné par un passage particulièrement beau du sentier du Riesling. Aux jeunes filles cherchant l’âme sœur, on recommandera un détour par Lorchhausen : cette petite commune abrite le plus ancien club de célibataires d’Allemagne, le « cercle des jeunes hommes pleins d’espoir ». C’est entre Lorch et Lorchhausen que la Wisper se jette dans le Rhin. La vallée de la Wisper déroule ses méandres entre les monts du Rheingau, offrant de formidables opportunités de randonnée et de haltes. À la Alte Villa, par exemple, une ancienne maison de chasse installée au beau milieu des bois et des prés (www.alte-villa.net).

Anciennes caves remplies de fûts…

Dans la région du Rheingau, la viticulture a longtemps été l’affaire de la noblesse et des ordres religieux, qui ont contribué à la popularité du vin. Le cloître Eberbach, l’un des mieux conservés au monde, a été fondé par des Cisterciens (www.klostereberbach.de, ouvert tous les jours, visites guidées le week-end à 15 h). C’est ici que les scènes d’intérieur du film « Le Nom de la rose » ont été tournées.

Les prestigieux domaines Schloss Vollrads et Schloss Reichartshausen, dans la jolie ville d’Hattenheim, sont bien connus des amateurs de vin. C’est au domaine du Schloss Johannisberg que des moines ont pressé les premières vendanges tardives en 1775 (à lire dans le journal de « Karl, le chevalier des vendanges tardives » sur www.apitz-kunkel.de/AKStart/index.htm). Une dégustation est organisée chaque dimanche à 14 h 30 dans la cave historique du château (www.schloss-johannisberg.de, 14 €).


20080121_01_09_125_A4_2560_1728.jpg
20080121_01_09_110_A4.jpg

... et découvertes musicales dans un cadre historique

Le programme du festival de musique du Rheingau va du classique à la musique électronique en passant par le jazz et le cabaret. Les concerts – plus de 100 – ont lieu notamment dans la basilique d’Eberbach ou au domaine du Schloss Johannisberg (www.rheingau-musik-festival.de). Le festival de musique et de théâtre d’Eltville ouvre ses portes au mois de juin (www.burghofspiele.de). À Winkel, la Maison Brentano conjugue littérature et gastronomie (www.brentano.de, visite des chambres de Goethe à dates fixes). Le même village abrite la « Graue Haus », réputée être la plus ancienne Weinstube (bar à vin) d’Allemagne. Le festival du vin et de la cuisine du Rheingau, notamment le « Winemaker’s Dinner », est un événement à retenir pour les amateurs de bonnes tables. Vous y côtoierez à coup sûr les producteurs de vos vins favoris (www.rheingau-gourmet-festival.de).

Avec les lamas autour de la « Hallgartener Zange »

Au-dessus du village idyllique de Hallgarten, niché en pleine forêt, la « Hallgartener Zange » offre un point de vue incomparable sur le Rhin et les vignobles. Un lieu idéal pour un pique-nique, surtout si un lama porte votre paquetage. Le site de la Kisselmühle, près du cloître d’Eberbach, accueille une centaine de lamas et d’alpagas (www.kisselmuehle.de, le circuit d’une demi-journée coûte 15 €, demi-tarif pour les enfants). D’autres moyens de transport s’offrent à ceux qui veulent découvrir le Rheingau, comme l’hélicoptère, le poney ou la calèche de l’Ebentaler Hof (www.ebental.de, ouvert de mars à novembre, de 9 h à 19 h, en hiver sur réservation uniquement – accès Rüdesheim direction Presberg). On pourra ensuite faire une halte dans l’une des nombreuses Weinstuben du Rheingau.

En bateau vers l’Île de Mariannenaue

Que diriez-vous d’une excursion (www.k-d.com ; www.primus-linie.de) sur le Rhin ? L’île Mariannenaue, classée site naturel protégé, en est l’un des joyaux. Un bateau la dessert du dimanche de Pâques au mois de septembre, au départ d’Östrich, d’Hattenheim ou d’Eltville (www.charterliner.de). Vous pourrez ensuite descendre à la vinothèque d’Eltville pour goûter les vins de 20 domaines différents (www.eltvilller-vinothek.de,). S’il vous arrive de croiser des élégantes joliment vêtues qui se promènent au bras de messieurs en redingote et chapeau claque en faisant tourner leur ombrelle, c’est que le temps de la fête « Sekt- und Biedermeier » est revenu (chaque année fin juin, début juillet). Pour autant, nul besoin d’une telle livrée pour flâner avec plaisir sur la promenade des bords du Rhin. Au fil de la soirée, les costumes tombent, pour le bonheur de tous. Tout au long de l’année, des guides habillés en style Biedermeier pourront, si vous le souhaitez, vous accompagner sur les traces de Gutenberg, sur le chemin des moulins ou à travers la cave d’Eberbach (programme des visites guidées thématiques sur www.eltville.de).


Activités pour les enfants

Près de Schlangenbad, le Taunuswunderland (www.taunuswunderland.de) cultive l’exotisme. Au milieu des perroquets, on peut partir à l’assaut des hauteurs dans la tour de la jungle, puis redescendre à toute vitesse dans la vallée sur le toboggan géant. Les tout-petits pourront plonger dans une piscine à balles et admirer les figurines de contes de fée, tandis que les plus grands partiront à l’abordage d’un bateau de pirates ou descendront un torrent à bord d’une embarcation. Le parc est ouvert de 9 h 30 à 18 h de mars à octobre (adultes 13,50 €, entrée libre pour les enfants de moins d’un mètre). La ville de Schlangenbad dispose d’un établissement thermal très joliment situé (www.schlangenbad.de).

Fêtes du vin

L’une des fêtes les plus appréciées par les habitants du Rheingau n’est pas directement liée au vin mais aux fraises. À la fête des fraises d’Erbach, en juin, c’est par kilos que l’on découpe les fruits rouges pour en faire par exemple un délicieux cocktail avec du Sekt. Les stands installés autour de la place du marché regorgent de délicieuses spécialités et la fête ne s’achève bien souvent qu’au petit matin.

La plus grande fête du vin du Rheingau se déroule le premier week-end de juillet à Hochheim am Main. Installés sur le pavé des ruelles et des places, plus de 150 stands proposent spécialités culinaires, divertissement ou œuvres d’art, sans oublier, naturellement, du vin et du Sekt. Peut-être même en provenance de la montagne Reine Victoria, la reine qui s’enticha du vin de Hochheim lors de sa visite en 1850.

Sans oublier

Il n’y a pas que les gens de la haute société qui se plaisent à Kronberg im Taunus, c’est aussi le cas des gélinottes, des crocodiles d’eau douce australiens et des daims de Mésopotamie. Le zoo Opel présente une incroyable diversité d’espèces (www.opel-zoo.de). Le zoo est subdivisé en plusieurs biotops : monde polaire, continental, montagnes, désert, savane, tropiques, océans, eau douce et animaux domestiques (ouvert de 9 h à la tombée de la nuit). Le musée Senckenberg de Francfort, lui, est consacré à des animaux disparus : les dinosaures (www.senckenberg.de). Sur trois étages, les visiteurs découvriront également des momies égyptiennes, ainsi qu’un anaconda qui engloutit un cabiai entier (ouvert tous les jours de 9 h à 17 h, le mercredi jusqu’à 20 h, adultes 5 €, enfants demi-tarif).

Comme Dostoïevski au XIXe siècle, tentez votre chance au casino de Wiesbaden, la capitale du Land de Hesse (visites guidées avec démonstration de jeu sous www.spielbank-wiesbaden.de). À moins que vous ne préfériez vous accorder du temps pour votre santé et votre bien-être en faisant un détour par la piscine Maaraue ou par l’établissement thermal Aukamm (listes des bains sur www.wiesbaden.de). Si vous optez pour les somptueux thermes de l’Empereur Frédéric (Kaiser-Friedrich-Therme), ne manquez pas le sauna finlandais, ni le bain de vapeur russe (adultes 7,50 € les quatre heures). Le Kurhaus et le théâtre de style rococo (www.staatstheater-wiesbaden.de) cadrent parfaitement avec l’image distinguée de Wiesbaden. Les cinq tours en oignon de la chapelle grecque scintillent sur le Neroberg (accès du Vendredi saint au mois d’octobre par le chemin de fer du Neroberg, www.nerobergbahn.de). Au mois d’août a lieu la fête du vin, à laquelle tout le Rheingau répond présent.