Pfalz - Tourisme

Pfalz

Le long de la Route des Vins d’Allemagne

La plus ancienne route touristique d´Allemagne est aussi l´une des plus belles : grâce à la douceur du climat, les amandiers et les magnolias fleurissent dès le mois de mars au bord des routes.

C’est dans le Pfalz que l’on célèbre la fête du vin la plus longue au sens propre : le dernier week-end d’août, à l’occasion de la « Journée découverte de la Route des Vins d’Allemagne », les visiteurs peuvent apprendre à mieux connaître les vins du Pfalz, mais aussi découvrir les paysages envoûtants entre forêt du Pfalz et plaine du Rhin, à pied ou à vélo.

Le ruban vert de la « Route des Vins d’Allemagne » se déroule sur 85 km. Il commence à Bockenheim, près de la paisible commune de Zellertal, au sud de Worms et s’étend jusqu’à Schweigen, près de la frontière française (nombreux itinéraires de randonnée pédestre et cycliste sur www.deutsche-weinstrasse.de).

Dans de nombreux parcs exotiques, comme à Deidesheim ou à Maikammer, les orangers, les dattiers et les cyprès exhalent leurs parfums. Dans le parc thermal de Gleisweiler (www.gleisweiler.de), les bananiers jouxtent les séquoias géants. Après une bonne randonnée, on pourra se rafraîchir sous une douche en forêt. À Sankt Martin, on trouve des plantes de la Terre sainte (www.sankt-martin-pfalz.de). Certains propriétaires de jardins particuliers font visiter leur royaume à dates fixes entre avril et octobre ou sur rendez-vous (www.offenegaerten-pfalzundelsass.de).

À travers champs

La partie nord de la Route des Vins s’étend de Neustadt à Bockenheim en passant par Bad Dürkheim et le Leininger Land. À Bockenheim, la madone du raisin de l’église paroissiale vaut le détour, le train Eistalbahn circule le week-end dans la proche vallée Zellertal (www.eistalbahn.com). La partie sud de la Route des Vins allemande commence en Alsace. C’est à Wissembourg, en France, que poussent les vignes les plus méridionales du Pfalz. C’est là encore que s’achève l’Alsace-Express. Ce train permet, au départ de Mayence, de traverser la Hesse rhénane et le Pfalz (circule le week-end, possibilité d’emmener les vélos, www.rheinland-pfalz-takt.de/takt_freizeit/elsass_express.html). Le tracé de la piste cyclable « Kraut-und-Rüben » est presque parallèle au chemin de randonnée cycliste de la route des vins allemande, mais il est moins accidenté. En été, vous longerez des champs de tabac et des tournesols en fleurs et l’automne venu, vous respirerez les effluves du vin nouveau (calendrier des manifestations et stations sur www.kraut-und-rueben-radweg.de).


Bien-être et palatia jazz

Au retour d’une sortie à vélo, venez vous détendre dans les thermes des deux villes de cure Bad Bergzabern (www.suedpfalz-therme.de) et Bad Dürkheim (www.salinarium.de, sauna et piscine de loisirs). À moins que vous ne préfériez vous offrir une cure de raisin et un bain aux herbes ayurvédiques (www.kurzentrum-bad-duerkheim.de) ? Plusieurs hôtels et restaurants de Pfalz proposent des programmes « vin & bien-être » avec « Vinorobic » au milieu des vignes et cuisine à l’huile de pépin de raisin (www.wellviness.de). Et si, une fois revenu chez vous, la nostalgie du Pfalz vous prend, vous pourrez toujours vous faire livrer du müesli vigneron, des coussins aux pépins de raisin ou encore un coffret « Pälzer Kischd » avec du vin, de la confiture de figue, des cigares et des truffes au riesling (www.pfalzmarketing.de). Ou encore adhérer au Club du Pfalz (www.pfalz-club.net) et vous initier aux rudiments du dialecte (www.palatina-rhenania.de).

Le festival de jazz culinaire « palatia jazz » enchante les papilles comme les oreilles. Des légendes du jazz telles que Chick Corea ou Cassandra Wilson, mais aussi des jeunes talents, se sont produits dans les ruines et les parcs romantiques le long de la route des vins (www.palatiajazz.de, la saison dure de mai à août), y compris dans la ruine Rietburg ou la Villa Ludwigshöhe.

Des Bavarois dans le Pfalz

De nombreux vestiges témoignent de l’appartenance du Pfalz au royaume de Bavière il y a bien longtemps. Le Pfalz plut tellement au roi Louis Ier de la maison Wittelsbach qu’il fit construire une résidence dans le style d’une villa italienne près d’Edenkoben, sur « le plus beau site de son royaume » (la Villa Ludwigshöhe est ouverte tous les jours sauf le lundi de 10 h à 17 h, voire jusqu’à 18 h l’été).

Entre Edenkoben et la Villa Ludwigshöhe, du matériel viticole est exposé le long de la Villastraße et du sentier pédagogique vinicole (www.edenkoben.de). On peut se rendre à pied ou en télésiège au château des brigands Rietburg (tous les jours en été, le dimanche seulement en hiver). À quelques kilomètres de là, le village de Rhodt est l’un des plus beaux du Pfalz (www.rhodt.de). L’artiste impressionniste bavarois Max Slevogt s’est installé lui aussi dans la région du Pfalz à la fin du XIXe siècle. Les impressions que lui ont inspirées les paysages de la région sont exposées au premier étage de la Villa Ludwigshöhe (www.max-slevogt-galerie.de). Dans la pittoresque ville de Leinsweiler, on peut visiter le « Slevogthof » du mardi au samedi. Non loin de là, le château de Madenburg (Eschbach) offre un point de vue qui porte jusqu’à Heidelberg.

20080121_01_08_044_A4_2560_1728.jpg
Birkweiler_04_2560_1728.jpg
Ellerstadt_07_2560_1728.jpg

Des cactées dans le Pfalz

Si vous cherchez un souvenir original à rapporter de Pfalz, vous trouverez certainement votre bonheur dans l’univers des cactées de Steinfeld, dans le sud du Pfalz : un aloé vera pour l’élue de votre cœur, un cactus géant pour votre belle-mère, plus de 1 000 variétés poussent dans le désert des cactées (www.kakteenland.de, ouvert tous les jours l’été, du lundi au vendredi l’hiver). Le musée des cactus explique la croissance des cactées et relate la vie des indigènes de Gran Canaria.

En calèche dans Landau

À Landau, montez dans une « Landauer », une calèche à capote escamotable, pour explorer l’ancienne ville de garnison et l’actuelle ville universitaire (circule de mai à octobre les premier, troisième et cinquième samedis du mois, 5 € par personne les 30 minutes, www.landau.de). Si la Landauer est trop lente à votre goût, enfourchez un scooter en direction des vignobles (le forfait « Roll over SÜW » peut être réservé sur www.suedliche-weinstrasse.de parmi d’autres forfaits). À Ilbesheim, le « Kalmitwingert » montre des cépages sous 19 formes d’élevage différentes, retraçant ainsi l’évolution de la viticulture depuis le monde antique jusqu’à nos jours (www.ilbesheim.de, visites guidées en appelant le 0049 (0) 6345 / 3531). Au zoo de Landau, venez admirer les timides suricates, les charmants pingouins de Humboldt, les ours bruns et un léopard noir à la démarche souple (www.zoo-landau.de, ouvert tous les jours de 9 h à 16 h, jusqu’à 18 h l’été. Adultes 5 €, enfants 2 €). Le zoo a été primé pour sa qualité particulière.

Elwedritsche et petit train « Kuckucksbahn »

Le château de Hambach, connu pour être le berceau de la démocratie allemande, est niché dans les forêts de feuillus au-dessus de Neustadt (www.hambacher-schloss.de). C’est ici, dans la capitale viticole du Pfalz, que la Reine du vin allemand est couronnée au début du mois d’octobre. Le dimanche qui suit, un long défilé de vignerons s’ébranle à travers les rues de la ville (www.neustadt.pfalz.com). Au centre-ville se trouve également la fameuse fontaine des Elwedritsche. Partez sur les traces de ces étranges animaux fabuleux en montant à bord du petit train « Kuckucksbähnel ». Au départ du quai cinq de la gare principale, il vous mènera dans l’idyllique vallée d’Elmstein ou vous traverserez des paysages de carte postale. Le train circule de Pâques à octobre un dimanche sur deux (www.eisenbahnmuseum-neustadt.de, 12 € l’aller-retour, demi-tarif pour les enfants).

Près d’Elmstein, la « maison de la durabilité » propose des informations sur l’architecture innovante, l’agriculture, les animaux et les anciennes variétés de fruits (www.hdn-pfalz.de, ouverte tous les jours de 10 h à 17 h de mars à octobre, les dimanches et jours fériés le reste de l’année).


Le marché aux saucisses de Dürkheim et le tonneau géant

La plus grande fête du vin au monde a lieu tous les ans en septembre à Bad Dürkheim (www.duerkheimer-wurstmarkt.de). Même au nombre de 500 000, les visiteurs ne pourraient boire qu’une fraction des 1,7 million de litres contenus dans le tonneau en bois de Dürkheim. La ville de cure constitue le point de départ de jolies randonnées, notamment vers la ville de Freinsheim, fermée par un mur d’enceinte (www.freinsheim.com). Durant les mois d’été, vous pourrez, sur réservation, participer à une vente aux enchères de fruits à Weisenheim am Sand (plus de détails sur www.weisenheimamsand.de). Lors des vendanges à l’ancienne organisées le deuxième week-end d’octobre, les raisins sont récoltés et pressés à la main. Le golf de Dackenheim est installé au cœur des vignobles du Pfalz, chaque parcours du golf à 27 trous porte le nom d’un cépage (www.golfgarten.de).

Le chemin des trois châteaux dans le Leinigerland

Neuleinigen se dresse sur un ancien dôme volcanique et sa silhouette caractéristique se détache loin sur l’horizon. C’est ici que commence le chemin des trois châteaux (voir tracé sur www.leiningerland.com). Le château d’Altleiningen (www.altleiningen.de) abrite aujourd'hui une auberge de jeunesse (www.djh-info.de). La piscine aménagée dans les douves est publique.

Activités pour les enfants

Le Pfalz dispose de nombreux parcs animaliers et parcs de loisirs. À l’Holiday-Park près de Hassloch (www.holidaypark.de, adultes 23 €, enfants 20 €), envolez-vous dans les airs dans un tonneau. À Wachenheim, admirez les aigles évoluer au-dessus de vous et dévalez les pentes en luge d’été (www.kurpfalzpark.de, ouvert de Pâques à octobre, adultes 12 €, enfants 10 €). Observez les hiboux, caressez les lapins et montez à poney au parc animalier Silz dans le sud du Pfalz (www.wildpark-silz.de, adultes 5 €, demi-tarif pour les enfants). Plus exotiques : les dendrobates et la nursery des serpents au reptilium de Landau (www.reptilium.de, ouvert tous les jours de 10 h à 18 h, adultes 13 €, enfants 8 €). Le billet multiparcs permet d’obtenir jusqu’à 20 % de réduction dans huit parcs du Pfalz (www.parkhopping.de).

L’ancienne ville impériale de Spire n’est pas connue uniquement pour son Bain des Juifs (Judenbad) et pour sa cathédrale (classée au patrimoine culturel mondial de l’UNESCO), mais aussi en raison du Musée du Pfalz, qui propose d’excellentes expositions. Le Musée du Vin montre une amphore romaine remplie de vin et le Musée des Jeunes propose des expositions spéciales et des ateliers (voir le site consacré aux enfants www.museum.speyer.de/de/jumus/fun_for_kids/). Le Musée (www.museum.speyer.de) est ouvert tous les jours sauf le lundi, de 10 h à 18 h, adultes 7 €, enfants 3 €.

Au Musée de la Technique, les pilotes en herbe pourront s’installer aux commandes d’un Boeing 747 ou du bateau de la Kelly Family (www.museumspeyer.de, adultes 16 €, enfants 11 €). Outre les poissons du Rhin, le monde marin est également représenté par les requins et les adorables hippocampes (www.sealife.de, adultes 14 €, enfants 10 €), nourriture des animaux tous les jours à 12 h et 15 h.

Fêtes du vin

Fin avril, pendant deux week-ends, Kallstadt (entre Grünstadt et Bad Dürkheim) célèbre la fête des cent vins, l’une des premières fêtes du vin de l’année. Les vignerons de la région viennent y présenter leurs meilleurs crus sur plusieurs sites répartis dans le village. On peut même boire du « Saumagen » en musique, un cru baptisé d’après le plat cher aux Palatins (www.kallstadt.de, entrée 10 €, comprend une dégustation des cent vins).

Une fois le « Owwergässer Winzerkerwe » ouvert (chaque année fin mai) au château de Ludwigshöhe, les bateleurs, jongleurs et vendeurs animent les festivités dans le village médiéval sous les murs du cloître. Le dimanche, le défilé s’ébranle à travers le centre-ville d’Edenkoben (plus d’informations sur http://www.edenkoben.de/). Vous trouverez le calendrier des festivités sur www.pfalzwein.de à la rubrique « Tipp des Monats » (L’événement du mois).

Dans les environs

Entre Annweiler, Pirmasens et Bad Bergzabern, la zone rocheuse de Dahn est très prisée des randonneurs et des alpinistes. Les rochers de grès rose sont agglutinés en formations étranges, comme l’impressionnante « table du diable » (itinéraires de randonnée cycliste et pédestre voir www.dahner-felsenland.net). Le château Staufenburg, qui domine Annweiler am Trifels, abritait autrefois les précieux joyaux impériaux. Le roi Richard Cœur de Lion y fut gardé prisonnier sous le pseudonyme d’Henri IV (www.trifelsland.de, château ouvert tous les jours de 10 h à 17 h, fermé en décembre). Dans le château Berwartstein (www.burgberwartstein.de, visites guidées tous les jours de mars à octobre, uniquement le week-end le reste de l’année) se trouve une salle de torture. Admirez la vue panoramique sur la forêt du Pfalz (Pfälzer Wald).

Dans la biosphère de la forêt du Pfalz-Vosges du Nord, vous pourrez voir le monde avec les yeux de plusieurs animaux ou produire de l’électricité par vous-même (www.biosphaerenhaus.de). Les visiteurs du sentier accrobranches pourront se retrouver nez à nez avec les écureuils. À 30 mètres de hauteur, des perspectives fabuleuses s’ouvrent par-dessus les cimes des arbres. Pour redescendre à vitesse grand V, il leur suffira d’emprunter le toboggan. Le parcours et la maison sont ouverts toute l’année de 12 h à 18 h. Le billet duo pour l’entrée à l’exposition et au parcours coûte 8 € pour les adultes et 6 € pour les enfants.

Dans le parc d’aventures de Kandel, les visiteurs peuvent, dès l’âge de 8 ans, éprouver leur adresse sur les parcours d’escalade, voire s’essayer au parcours professionnel (www.abenteuerpark-kandel.de, horaires d’ouverture variables selon la saison, adultes 18 €, enfants 12 ou 15 €).

La draisine est une idée de sortie originale. On peut en faire sur deux tracés différents dans le Pfalz. Le parcours de Südpfalz Draisinenbahn mène de Bornheim à Lingenfeld et retour (www.suedpfalzdraisine.de, sur réservation uniquement, de 32 à 69 € par jour).

Dans le district de Kusel, on peut se rendre ainsi d’Altenglan à Staudernheim ou inversement selon la date (informations auprès de l’office du tourisme de Kusel, prix par draisine et par jour 35 ou 39 €).

La forêt du Pfalz, le plus grand domaine forestier d’un seul tenant en Allemagne, est sillonnée par plus de 12 000 kilomètres de sentiers de randonnée parfaitement balisés, avec un réseau d’une centaine de huttes pour se ravitailler (www.pfaelzerwald.de). Les vététistes pourront s’en donner à cœur joie sur les 300 km de sentiers à leur disposition (www.mountainbikepark-pfaelzerwald.de).

À Hauenstein, le musée allemand de la chaussure retrace l’influence de l’industrie de la chaussure sur la région et ses habitants (www.deutsches-schuhmuseum.de, ouvert tous les jours de 10 h à 17 h). L’ancienne fabrique de chaussures expose également les chaussures de personnalités telles que Steffi Graf ou Joschka Fischer.