Nahe - Tourisme

Nahe

Sous le signe de la diversité géologique

Les vins de la Nahe et de ses affluents, la Glan et l´Alsenz, sont aussi variés que les sols qui les produisent. Dans le fossé de la Nahe, les vignes poussent sur des sols de porphyre volcaniques, de lœss, d´argile et d´ardoise.

Ces différences se voient à l’œil nu, même pour les non-initiés : le grès rose, l’ardoise aux reflets vert et noir et la pierre volcanique sombre confèrent tout leur raffinement aux vins de la Nahe. La variété des sols est due à des éruptions volcaniques qui, il y a des millions d’années, ont mêlé les couches géologiques superposées. L’idyllique route des Vins de la Nahe et la piste cyclable de la Nahe (www.naheradweg.de) permettent d’avoir un bon aperçu de cette petite région viticole. Entre Bad-Sobernheim et Bingen, les collines alternent avec les rochers abrupts, ces bizarres formations rocheuses illustrant à la perfection l’histoire géologique mouvementée des lieux. Avec 200 mètres de haut, le Rotenfels est le massif rocheux le plus élevé de ce côté des Alpes.

Le Moyen-Âge sous l’Ebernburg

C’est dans ce cadre majestueux que, chaque année au mois de septembre, chevaliers, bateleurs et musiciens se retrouvent dans la petite ville de cure et de vin de Bad Münster am Stein – Ebernburg pour participer au marché médiéval. Celui-ci rallie des visiteurs aussi prestigieux que le chasseur de la chanson « Jäger aus Kurpfalz » ou le brigand Schinderhannes. Ouvert toute l’année, le parc thermal de Bad Münster est un des fleurons de la ville. Depuis le quartier thermal, on peut prendre un canot et traverser la Nahe pour gagner la vallée Huttental au pied du rocher Rheingrafenstein. C’est dans l’espace vert du Rheingrafenstein qu’est située la mine de mercure Schmittenstollen (www.schmittenstollen.de, ouverte d’avril à octobre).

Le Rotenfels offre de magnifiques randonnées, l’escalade du massif n’étant toutefois autorisée qu’à certaines conditions (plus d’informations sur www.dav-nahegau.de). Même le terrain de golf offre une vue imprenable sur la paroi abrupte. On pourra au passage y prendre des cours d’initiation d’avril à novembre (calendrier sur www.golfclub-nahetal.de, un cours de deux heures coûte 50 €). Le site www.bad-muenster-am-stein.de  permet d’en savoir plus à ceux qui voudraient explorer la vallée de la Nahe à cheval ou au volant d’une voiture de collection.


Du vin sur l’eau près des maisons du pont

Au départ de Bad Münster, un chemin de randonnée longe la Bastei et la vallée des salines (Salinental) pour rejoindre Bad Kreuznach (www.bad-kreuznach-tourist.de) qui, avec 40 000 habitants, est la plus grande ville traversée par la Nahe. Fondée en 1900, l’école de viticulture locale jouit d’une excellente réputation. Et quel cadre plus avenant pour déguster les vins de la génération montante que les maisons sur le pont en été : dans cet environnement exceptionnel, les jeunes vignerons vous proposent un mélange de dégustations, d’attractions gastronomiques et de fêtes du vin sur la Nahe (billets sur www.nahetalente.de).

La structure géologique de la région de la Nahe est propice aux vignes, mais aussi aux eaux thermales et minérales. Le bassin extérieur des thermes de Bad Kreuznach (www.crucenia.de) donne vue sur la Nahe et le noble établissement thermal Edelstein permet de se détendre au « sauna des pierres précieuses » ou de s’accorder un massage à l’huile de pépin de raisin (www.baederhaus-sauna.de, 18 € la journée). Aux bains maures, plongez-vous dans une ambiance digne de l’Alhambra sous un ciel étoilé.

Astronomes, archéologues et visiteurs de foire

L’observatoire de Bad Kreuznach propose à tous les astronomes amateurs un programme de visites guidées et de conférences (calendrier sur www.sternwarte-kreuznach.de). Dans la salle romaine du château Kauzenburg, les archéologues en herbe ne sont pas en reste. La mosaïque des gladiateurs de 58 mètres carrés a été découverte en 1893 lors de travaux de construction et la villa peut être visitée en partie dans le cadre d’un circuit aménagé (www.stadt-bad-kreuznach.de/kultur-freizeit/museen/schlossparkmuseum.htm). Le troisième week-end d’août, les gens de Bad Kreuznach se rendent à la foire, la plus grande fête populaire de la région, pour flâner sur la « Pfingstwiese », monter sur les montagnes russes et boire du vin de la Nahe sous l’un des chapiteaux.

La facture d’orgue à son summum

Au nord de Bad Kreuznach, au milieu des vignes de Windesheim, le musée moderne de l’orgue et des instruments de musique abrite une belle collection d’orgues (www.orgel-art-museum.de, ouvert du mardi au samedi, de 11 h à 18 h). Pour s’y rendre, on emprunte la vallée de la Gulden, avec son musée du chemin de fer (www.feldbahnmuseum-guldental.de), les locomotives circulent chaque premier dimanche du mois de mai à octobre, entre 10 h et 18 h) et on traverse le petit village de Bretzenheim. Les maisons troglodytiques ont abrité en leur temps plusieurs ermites et comptent parmi les monuments culturels les plus remarquables de la région (www.bretzenheim.de). On rapporte que les Romains ont utilisé cet endroit comme lieu de culte et de sacrifice. La tour médiévale qui surplombe le minuscule village de Burgsponheim, quant à elle, n’est pas aussi vieille.


20080121_01_07_008_A4_2560_1728.jpg
20080121__MG_0803.JPG
Nahe_Weinregionen__11_.jpg

Bad Sobernheim, les pieds nus

Au « Sowerum » (www.bad-sobernheim.de), on peut se baigner dans le vin (www.bollants.de), mais aussi patauger dans la boue et marcher sur des écorces, des troncs d’arbre ou du gravier tout au long du parcours pieds nus (ouvert de mai à septembre de 9 h à 20 h, adultes 2,50 €, enfants 1,50 €). Il est même possible de se rafraîchir dans la Nahe ou de finir la journée à la jolie piscine d’été de Sobernheim. Venez remonter le temps à l’écomusée de la vallée des rossignols, où des maisons typiques de Rheinland-Pfalz (parmi lesquelles plusieurs fermes de vignerons et des pressoirs) ont été démontées sur leur site original et remontées ici. Volaille, jardins et vignes du musée : on s’y croirait ! Lorsque le four de la boulangerie est remis en service, les visiteurs peuvent déguster le pain cuit de manière traditionnelle (www.freilichtmuseum-badsobenrheim.de). Le musée est ouvert tous les jours sauf le lundi de 9 h à 17 h (ouvert également le lundi pendant les vacances et les jours fériés).

En bateau et à draisine le long de la Glan

C’est à Bad Sobernheim que la Glan se jette dans la Nahe. Avec ses petits décrochages et ses nombreux lacets, ce cours d’eau est tout indiqué pour les descentes en canoë. De plus, ses berges sont restées la plupart du temps à l’état sauvage, dépourvues de voies de circulation inopportunes. Vous pourrez ainsi embarquer près de Lauterecken et faire une pause pique-nique quelques heures plus tard dans la coquette ville de Meisenheim, qui n’est pas sans rappeler Rothenburg. Non loin d’Odernheim se trouve le mont Disibodenberg, où la mystique Hildegard de Bingen a officié 40 années durant. Le cloître en ruine peut être visité 24 h sur 24 (www.disibodenberg.de). Comptez cinq bonnes heures pour descendre la rivière jusqu’à Sobernheim (informations et location sur www.outdoorlive.de  ou www.kanuverleih-glan.de). On notera que c’est au printemps que la Glan et la Nahe ont le niveau d’eau le plus élevé, jusqu’en juin.

De mars à octobre, la vallée de la Glan se met à l’heure de la draisine. Ces drôles d’engins circulent sur la voie de chemin de fer désaffectée entre Altenglan près de Kusel et Staudernheim an der Nahe. Si les voyageurs installés sur la banquette arrière peuvent se reposer à leur guise, les deux passagers de devant ne doivent pas lésiner sur l’huile de coude Une halte est aménagée tous les deux kilomètres pour pouvoir descendre la draisine des rails et admirer les environs immédiats (www.draisinentour.de, environ 40 € pour quatre personnes, inscriptions souvent plusieurs mois à l’avance en raison de l’affluence !).


Activités pour les enfants

La mine de pierres précieuses de Steinkaulenberg est ouverte aux visiteurs (www.edelsteinminen-idar-oberstein.de, ouverte de mars à novembre, de 9 h à 17 h). Après réservation au 0049 (0) 6781-47400, vous pourrez même tenter votre chance dans la galerie Schürfstollen (adultes 13 €, enfants 5 €). Sur l’Idar, le joli moulin à eau Kallwiesweiherschleife (ouvert tous les jours de 10 h à 18 h, et jusqu’à 17 h en hiver) est un moulin à aiguiser original.

Si vous avez quelques jours devant vous et que vous appréciez le contact des chevaux, partez explorer le Hunsrück en diligence (jusqu’à sept personnes peuvent y coucher). L’excursion part du centre équestre St. Georg à Niederwörresbach (www.reiterhof-st-georg.de/Hunsrueck-Safari.htm). En été, mettez la piscine de Langenlonsheim à votre programme ou une journée en canoë sur la Glan, suivie d’une visite en famille à la ferme où les enfants pourront caresser les jeunes veaux (autres idées de sortie sur www.nahe-glan-tourismus.de).

Dans les environs

La petite ville d’Idar-Oberstein, dans le Hunsrück, brille de mille feux, ceux des saphirs et des pierres précieuses. Le musée allemand des pierres précieuses (www.edelsteinmuseum.de, ouvert de 10 h à 18 h, jusqu’à 17 h en hiver) renferme la quasi-totalité des pierres fines existant sur la planète. Sur 50 km, la route des pierres précieuses autour d’Idar-Oberstein compte plus d’une cinquantaine d’ateliers de taille à visiter. Chaque année, la route allemande des pierres précieuses et l’association de promotion des vins de la région choisissent un vin qui portera l’appellation « Edelschliff » et sera embouteillé dans des bouteilles décorées. Idar-Oberstein vaut également le détour pour son église construite dans une niche rocheuse sur 60 m de haut (www.felsenkirche-oberstein.de).

Non loin de là, la ville de Fischbach exploitait le cuivre jusqu’à la fin du XVIIIe siècle. Aujourd'hui, la mine historique (www.besucherbergwerk-fischbach.de) permet non seulement de s’informer sur l’exploitation du minerai, mais aussi de savourer les délicieux vins de la Nahe. Pour participer à la « dégustation souterraine de vin », il est toutefois conseillé de s’habiller chaudement (pour s’inscrire, contacter la Verbandsgemeindeverwaltung Herrstein : info[at]edelsteinstrasse(dot)de ou par téléphone au 0049 (0) 6785/79103).

Fêtes du vin

La « Fête de la route des Vins de la Nahe » est unique en son genre. Trois week-ends d’été, elle regroupe jusqu’à trente communes qui font la fête en même temps. La Reine des Vins de la Nahe et ses princesses ont fort à faire à cette occasion, puisque chaque commune impliquée attend naturellement la visite de ces éminents dignitaires. À Monzingen, le raisin pousse dans le cru « Frühlingsplätzchen ». Lors de la fête de la floraison (Weinblütenfest), organisée à la mi-juin dans le cœur historique du village, on peut passer son diplôme vinicole. Le dimanche, les participants du « Lögelauf » sont acclamés par les spectateurs : durant cette course, les baquets remplis d’eau doivent être portées sur le dos (voir calendrier des fêtes sur www.weinland-nahe.com).