Franconie - Tourisme

Franconie

Au pays des Bocksbeutel

La région viticole de Franconie est bordée au nord par le Rhön, à l´est par le Steigerwald, au sud par la vallée de la Tauber et à l´ouest par le Spessart.

Les vignes y poussent surtout dans le triangle formé par le Main, mais aussi à Aschaffenburg, à Miltenberg ou à Marktheidenfeld. Même les novices sont capables de reconnaître un vin de Franconie au premier coup d’œil, grâce à la forme particulière de sa bouteille, appelée Bocksbeutel.

Cette bouteille ronde et aplatie en forme de gourde symbolise à elle seule la région de Franconie et la route des Bocksbeutel (www.bocksbeutelstraße.de) se divise en cinq routes du vin. Au centre de la région se trouve Würzburg, ville de festival connue pour la « Résidence » et la forteresse médiévale de Marienberg. Comme les enceintes et les tours de défense d’innombrables villes (Iphofen, Sulzfeld, Maibernheim ou Prichsenstadt), Marienberg servait autrefois à se protéger des assauts ennemis. Aujourd'hui, elle attire d’innombrables visiteurs du monde entier. En Franconie, le Moyen-Âge est présent comme dans aucune autre région viticole.

Un dédale de couloirs souterrains

Si vous arrivez dans la région de Franconie en train, descendez à la gare centrale de Würzburg pour contempler le cru le plus connu de la région. Goethe lui-même s’enthousiasmait pour le vin du « Würzburger Stein ». Aujourd'hui, un sentier pédagogique y conduit. Chaque week-end de mars à novembre, les visiteurs peuvent emprunter les larges couloirs du Hofkeller, un domaine fondé en 1128 (www.hofkeller.de). Les hôpitaux Julius et Bürger valent également le détour (www.juliusspital.de). Même la résidence du Prince-Évêque, inscrite au patrimoine culturel mondial par l’UNESCO, est construite au-dessus de l’une des plus belles caves d’Allemagne.

Vin et culture

Après une telle immersion dans l’histoire de la ville, le temps est venu de goûter l’une de ces bonnes bouteilles de vin de Franconie. Dans la Vinothèque de l’association de promotion des vins de Franconie, située directement sur la Mainpromenade, vous pourrez choisir parmi plus d’une centaine de vins (www.haus-des-frankenweins.de).

Outre leurs nombreuses fêtes du vin, les habitants de Würzburg célèbrent en mai une étonnante « fête baroque ». Mais le point d’orgue de l’année, c’est le festival Mozart en juin, avec des concerts donnés dans les jardins de la Résidence (www.mozartfest-wuerzburg.de). Les prestigieux jardins de la résidence d’été Veitshöchheim et leurs grottes fantastiques n’ont rien à leur envier. Les allées tirées au cordeau, les haies soigneusement taillées et les parterres de fleurs symétriques sont typiques des jardins rococo (www.schloesser.bayern.de - Gärten). Les jardins sont ouverts jusqu’à la tombée de la nuit et le château peut être visité d’avril à octobre (www.veitshoechheim.de).


Comment les bulles arrivent dans le verre

Pour plonger au cœur de la viticulture et des caves, l’idéal est de participer à l’une des visites guidées spéciales vin. Comme en Rheinhessen ou en Moselle, des guides (au nombre de 170), emmènent les visiteurs à la découverte du vin et des vignobles, autour de circuits thématiques (« Comment les bulles arrivent dans le verre », « Randonnée sur le chemin des amoureux » ou « Quel verre pour quel vin ? »). L’aspect pratique n’est pas en reste et les visiteurs peuvent souvent mettre la main à la pâte, que ce soit dans les vignobles ou dans les caves (www.gaestefuehrer-weinerlebnis.de). Peut-être l’un des circuits vous mènera-t-il à Mainbernheim (www.mainbernheim.de), dont l’enceinte compte plus de vingt tours, ou à Prichsenstadt (www.prichsenstadt.de), à l’occasion d’une « excursion des veilleurs de nuit ». L’un comme l’autre sont de véritables joyaux historiques.

Akhénaton en plâtre

Au musée Kirchenburg d’Iphofen, non loin de Prichsenstadt, l’histoire prend vie de mars à novembre : le musée de plein air (www.kirchenburgmuseum.de) englobe l’école, l’hôtel de ville, le château et une impressionnante collection d’outils de pressurage. Juste à côté de la coquette place du marché d’Iphofen, on peut admirer le roi Akhénaton et un cortège romain, sous la forme de figures en plâtre (www.knauf-museum.iphofen.de) car on retrouve à proximité directe d’Iphofen des exploitations de gypse.

En radeau sur les boucles du Main

Le cadre naturel est presque intact autour de l’Altmain, l’une des plus anciennes voies fluviales d’Allemagne. Jusque dans les années cinquante, les flotteurs de bois descendaient le Main depuis les hauteurs du Fichtelgebirge pour transporter les troncs d’épicéas. Aujourd'hui, de mai à octobre, les visiteurs peuvent monter à bord d’un radeau pour admirer les somptueux paysages bordant la boucle de Volkach tout en goûtant le vin de Franconie (www.flosserlebnis.de).

La descente dure entre trois et quatre heures et coûte 32 euros (moitié prix pour les enfants).


Franken_Weinregionen__1_.jpg
Franken_Weinregionen__4_.jpg

Plus de 600 ans d’hospitalité

Volkach se trouve là où le Main embrasse les terres, où le temps semble s’être arrêté au Moyen-Âge et où le vin pousse depuis des siècles sur des coteaux ensoleillés. Une cité pittoresque où le « Schwane » est installé dans le centre depuis 1404. L’Hôtel-Restaurant-Domaine « Zur Schwane » vous invite à participer aux « journées du vin » (www.schwane.de). Profitez-en pour rendre une visite à la « Maria im Rosenkranz » de Tilman Riemenschneider.

Bain de vapeur comme au temps des Vikings

À Gerolzhofen, tout près de Volkach, la piscine Geomaris (piscine couverte et piscine extérieure avec bassin d’eau saline) propose trois saunas avec des zones de température et des ambiances aromatiques différentes. Si la température ne dépasse pas les 60 °C dans le sauna des Vikings, elle grimpe à 100 °C dans le sauna finlandais. Les enfants pourront se rafraîchir dans la pataugeoire tandis que les adultes plongeront dans le bain à remous avec canal à courant (www.geomaris.de).

De Schweinfurt à Aschaffenburg

Suivre le cours du Main à vélo de Schweinfurt à Aschaffenburg est une sortie inoubliable. Le sentier de randonnée cycliste du Main emprunte des chemins bien praticables. On le reconnaît aux lettres « MR » inscrites en blanc sur fond vert. Le tracé est détaillé sur www.mainradweg.com  ou sur www.main360.de. Le Main est bordé d’une multitude de jolies villes : à Miltenberg se trouve l’une des plus vieilles auberges allemandes (« Zum Riesen »), tandis qu’à Aschaffenburg, la visite du château et de ses quatre tours vous ramène à l’époque de la Haute Renaissance.


Activités pour les enfants

Au parc de loisirs Geiselwind (www.freizeitlandgeiselwind.de), des artistes de music-hall montrent leurs numéros, des plongeurs d’Acapulco se jettent dans le vide et des comiques font rire les visiteurs. Pendant que les jeunes s’essaient au grand huit ou au Free Fall Tower, les visiteurs les plus jeunes raffolent du manège, du mini-zoo ou du ranch Ponderosa. Situé entre Würzburg et Nuremberg, le parc est ouvert de mars à octobre (enfants 16 €, adultes 19 €).

À l’automne, pendant que leurs parents iront découvrir les vins de Franconie, le domaine Behringer à Abtswind propose des vendanges spéciales pour les enfants. Le fournisseur Primavina (www.primavina.de/Angebot/Kinder/kinder) organise également des rallyes au cœur des vignes à destination des plus jeunes. À Neuses am Sand, enfin, les adultes peuvent découvrir le monde de la vigne tout au long de l’année (www.woerners-schloss.de).

Fêtes du vin

Lorsque les dernières hottes de raisins sortent des vignobles début octobre, le « Federweiße » commence à couler à flots à Dettelbach. Il s’agit là d’une tradition appréciée aussi bien des habitants que des touristes. Elle marque la fin des vendanges et la mise en cave des derniers raisins récoltés. À cette occasion, les vignerons décorent leurs voitures et traversent le village en cortège. Cette coutume est également célébrée à Iphofen et Veitshöchheim.

Sans oublier

La scène du Torturmtheater à Sommerhausen, près de Würzburg, n’est pas plus grande qu’une salle à manger. Comme le nom l’indique, le théâtre est installé dans une tour du portail. À la fois metteur en scène, comédien et peintre, Veit Relin renoue ici avec la tradition du théâtre de poche (www.torturmtheater.de).

Au nord de Würzburg, le chemin panoramique « Edelweiß » surplombe la route entre Karlstadt et Gambach (www.karlstadt.de) et requiert de bonnes chaussures. Karlstadt, surtout, vaut le détour, avec son enceinte médiévale. Le musée de la plomberie (www.klempnerzukunft.de) expose des créations de compagnons et de maîtres de la plomberie et de la chaudronnerie (ouvert deux heures par jour du dimanche au vendredi).

Mettez-vous l’eau à la bouche au musée de la pâtisserie où l’on trouvera des contributions sur le modelage à la cire, la fabrication du pain d’épice, les Bildgebäcke (une pâtisserie traditionnelle), les glaces, les bonbons à la liqueur et la conservation des fruits. Le musée (www.conditorei-museum.de) est hébergé dans une maison à colombages de trois étages située sur la coquette place du marché, dans la vieille ville vinicole de Kitzingen.

www.dorfschaetze.de : c’est sous ce nom que huit charmants villages se sont regroupés en marge de la forêt du Steigerwald. Leur site Internet propose notamment une présentation détaillée des sentiers de randonnée pédestre et cycliste.

Dans les environs

Dans la vallée de l’Elsava, entre Aschaffenburg et Rohrbrunn, souffle un vent de brigandage romantique. Ouvert de mars à octobre, le château à douves de Mespelbrunn (www.schloss-mespelbrunn.de) est surtout connu pour avoir servi de cadre au tournage du film « Wirtshaus im Spessart » de Wilhelm Hauff. Si vous êtes épris d’aventure, vous pourrez vous faire attaquer en diligence : l’office du tourisme de Mespelbrunn (www.touristik-mespelbrunn.de) engage des bandits à cet effet lors des journées des brigands du Spessart. L’offre forfaitaire peut être réservée pour trois ou cinq jours.