Schwarzriesling

Cépages rouges

Schwarzriesling

Un bouquet fruité, un corps gracile

Le Schwarzriesling jouit d’une grande popularité auprès des habitants du Wurtemberg en particulier, mais ailleurs aussi. A table, il constitue une alternative intéressante au Spätburgunder.


Culture

Le Schwarzriesling est moins exigeant que le Spätburgunder en ce qui concerne le terroir et le sol. Peu compliqué, il croît aisément sur des sols durs de lœss et de limon. Le bourgeonnement est tardif et par conséquent, le Schwarzriesling n’est pas particulièrement menacé par les gelées du mois de mai. Le rendement et le poids de moût sont moyens. Les quantités récoltées équivalent ainsi aux rendements relativement faibles du Spätburgunder, bien que le poids de moût n’atteigne pas sa qualité. Pendant les millésimes normaux, on obtient 70 à 80 degrés Oechsle. L’acidité, enfin, est en partie très faible.

Elevage / Saveur

Les vins produits à partir de la variété Schwarzriesling arborent une robe rubis à rouge brique avec, en prime, un nez fruité semblable à celui des Spätburgunder et un corps léger. Ils sont élevés en plusieurs variantes : vins secs mais aussi doux et fruités. L’offre proposée comprend surtout des vins de qualité (Qualitätswein), même si on retrouve aussi des vins Kabinett et des Spätlese.


Histoire

Cette dénomination peut faire croire que le Schwarzriesling est un parent du Riesling. Et pourtant ! Cette variété n’a pas grand-chose en commun avec le Riesling, si ce n’est la maturité tardive et la forme du raisin. Les ancêtres du Schwarzriesling sont tous des cépages bourguignons et la mutation très « velue » (sur la partie inférieure des feuilles) du Blauer Spätburgunder existe déjà depuis des siècles. L’appellation ‘Schwarzriesling’ n’est autre que le pendant allemand de l’appellation ‘Müllerrebe’. Cette dernière fait référence à la pilosité des feuilles et des points de croissance, qui paraissent saupoudrés de farine. L’équivalent français de l’appellation ‘Müllerrebe’ est ‘Pinot Meunier’. L’amélioration des vignes à Heilbronn et Weinsberg a permis de développer la qualité de la variété, de sorte qu’elle est à présent assez répandue.

Importance

On le retrouve dans le Land de Steiermark (sous la dénomination ‘Blaue Postitschtraube’), en Alsace et en Champagne, où il est connu sous la dénomination ‘Pinot Meunier’. Le Schwarzriesling fait également partie de nombreuses cuvées champenoises, mais dans sa région d’origine, la Bourgogne, il n’est pas considéré comme un vin de qualité autorisé. En Allemagne, cette variété est cultivée principalement dans le Wurtemberg, mais qu’à cela ne tienne ! L’encépagement de Schwarzriesling représente plus de deux pour cent de la superficie viticole totale en Allemagne. Dans les années quatre-vingts, la surface cultivée est passée de 1.000 à 2.000 hectares, et a encore augmenté depuis lors. Aujourd’hui, les vignes de Müllerrebe couvrent plus de 2.400 hectares, dont 1.800 environ dans la région viticole du Wurtemberg. Cette variété est également présente, mais dans une moindre mesure, en Rheinhessen, dans le Pfalz et en Franconie.


Dégustation

Le Schwarzriesling en bouteilles d’un litre est un ‘Dämmerschoppen’ (apéritif convivial) très apprécié, dans le Wurtemberg en particulier, mais aussi ailleurs. Les variantes plus puissantes se marient de préférence avec du porc, de l’agneau ou des fromages doux. A table, le Schwarzriesling constitue bien souvent une alternative intéressante au Spätburgunder.