Portugieser

Cépages rouges

Portugieser

Un vin rouge léger

Le Portugieser est un vin de table, gouleyant et frais. Il se déguste dès le printemps et ne présente pas trop de tanins.


Histoire

L’origine du Portugieser n’est pas claire. Il est arrivé en Allemagne (19ème siècle) via l’Autriche (18ème siècle). Johann Philipp Bronner a assuré la sélection conservatrice du Portugieser dont les origines remonteraient à l’empire austro-hongrois.  Au 19ème siècle déjà, cette variété a détrôné de nombreux cépages anciens.

Importance

Compte tenu de la superficie cultivée, le Portugieser est le troisième plus important cépage de vin rouge en Allemagne, après le Spätburgunder et le Dornfelder. La superficie cultivée est de 4.700 hectares, soit près de cinq pour cent de la superficie viticole allemande. Les vignes de raisins Portugieser sont surtout concentrées dans le Pfalz (2.350 hectares), dans la Rheinhessen (1.800 hectares) et dans l’Ahr (50 hectares). Après que bon nombre de viticulteurs aient délaissé totalement le Blauer Portugieser dans les années septante, la superficie cultivée a de nouveau augmenté dans les années quatre-vingts, pour ensuite se stabiliser dans les années nonante.


Culture

Cette variété n’est pas très exigeante en ce qui concerne le sol et l’implantation ; elle convient toutefois moins pour les sols humides et lourds. Le Portugieser s’épanouit aussi sur des sols sablonneux pauvres en nutriments. Il grandit bien et produit un haut rendement pour autant qu’il ne soit pas endommagé par le gel hivernal. Les raisins mûrissent vite et peuvent être cueillis dès la première moitié de septembre, pour obtenir un vin de qualité.

 

Elevage/Saveur

Le plus souvent, le moût est pressé immédiatement ou après un petit temps de repos; il est transformé en Weißherbst, un vin caractérisé par une couleur rouge claire. Les vins rouges issus du Portugieser présentent, pour la plupart, une robe claire de couleur rubis. En termes d’alcool, ces vins sont plus légers que les autres vins rouges.


Dégustation

Le Portugieser est considéré comme un vin de table, agréable, rond en bouche, gouleyant et frais. Il se développe rapidement, sans trop de tanins. Il donne naissance, dès le printemps, à un vin harmonieux et prêt à boire. Il peut aussi être servi à une température légèrement inférieure (9 à 13° C pour le rosé, 14 à 16° C pour le vin rouge). Ce refroidissement accentue le côté rafraîchissant du rosé ou du vin rouge léger, qui s’accompagne généralement d’une acidité vivifiante. Le nez dégage des parfums de baies comme la groseille, la framboise ou la fraise, sans oublier la griotte ainsi qu’une nuance poivrée. Le Portugieser se marie bien avec de nombreux mets et le rosé (Weißherbst) est un vin d’été très prisé.